Don't Eat Too Much !

Articles tagués “Mission Bells

Coeur de Pirate signe l’Armistice

Que cesse le combat ! Armistice débarque sur les ondes. Un duo pop plein de fraicheur mené par Béatrice Martin et Jay Malinowski. 5 titres qui illuminent la grisaille parisienne. On voyage dans les iles et on se laisse facilement porter par la finesse des deux amoureux.

Retrouver notre Coeur de Pirate dans ce registre est vraiment un plaisir, et c’est bien plus plaisant. L’indie lui correspond bien mieux que la chanson française. Certes les textes restent un peu too much…trop pop’n gum, mais les deux voix s’accordent tellement qu’on passe au dessus du reste.

On débute sur Mission Bells et les cloches qui vont avec…de quoi fournir un joli radio réveil le matin. Un début « aggressif » puis vient la légèreté et la douceur du duo. Une chanson bien écrite. Sans prétention.

Le voyage continue avec City Lights Cry. Solennel et téméraire, cette chanson continue le voyage là ou s’était arrêté le précédent titre. On s’imagine bien dans un western moderne. Chapeaux et chevaux de rigueur. D’ailleurs maintenant que j’y réfléchis, les arrangements me font un peu penser à la bande originale de Kill Bill. Peut-être parce que je l’ai encore regardé récemment.

Jeb Rand continue sur la lancé. Décidément mielleux, les amoureux ne nous épargnent pas. Mais les voix s’accordent si bien que ça reste plaisant à écouter. Ce qui est assez paradoxal, étant donné que ça fait 3 titres qu’ils nous servent le même plat. Mais ce n’est pas Neon Love qui va briser le cercle. Un peu trop teenage à mon goût, ce titre met trop en valeur les voix encore « adolescente » des deux chanteurs.

Et c’est God Will Get His Man qui va clôturer cet EP. L’histoire touche à sa fin. Le combat est terminé. L’adversaire vaincu. Et le duo nous accorde une dernière danse pleine d’émotion. Et on en redemande.

Cet EP me laisse perplexe. 5 titres c’est toujours trop peu. Mais ce qui est fou avec Armistice, c’est que pendant 5 titres ils nous servent la même chose. Les mélodies se ressemblent. Les textes sont mielleux au possible. Le duo n’essaie pas d’innover. Je trouve même que des fois « l’effet duo » est forcé. Et paradoxalement j’ai passé un bon moment. Je dirais même que j’en redemande tellement les voix s’accordent bien. Les mélodies sont plaisantes, reposantes. Un EP qui fournit 15 minutes d’évasion totale, dans des pays lointains, et dans des époques bien différentes. Les amoureux se sont décidément bien trouvés !

En somme, une Saint Valentin plus que réussie pour Armistice 😉

Publicités